Catégorie France - Societe

Aulnay-sous-Bois (93) : 3eme nuit de violences urbaines (Màj : 24 interpellations, des commerces et véhicules incendiés)

07/02/2017 - 1\'308 0 0

Dix-sept personnes vont être présentées à la justice ce mercredi, sur les 26 interpellées dans la nuit de lundi à mardi à Aulnay-sous-Bois, lors des heurts qui se sont déroulés, après la mise en examen d’un policier pour viol et de trois de ses collègues pour violences volontaires en réunion sur Théo, 22 ans. Agées de 14 à 24 ans, la plupart d’entre elles habitent Aulnay.Le parquet de Bobigny précise ce mardi soir que cinq majeurs seront jugés pour embuscade lors d’une comparution immédiate ce mercredi et un autre comparaîtra pour « attroupement avec arme et violences volontaires sur personnes dépositaires de l’autorité publique avec arme ». Onze mineurs seront présentés à un juge des enfants « pour des faits d’embuscade ». [...]Le ParisienVingt-six personnes ont été interpellées dans la nuit de lundi à mardi à Aulnay-sous-Bois, où des incidents ont éclaté pour la troisième nuit d’affilée, a dit au Monde la préfecture de police. Cinq véhicules ont été brûlés, deux magasins partiellement brûlés (un restaurant KFC et un garage Peugeot), six poubelles incendiées, des véhicules de secours et de police endommagés, selon la préfecture. Les policiers ont fait l’objet de jets de projectiles.Parmi les personnes interpellées, certaines sont soupçonnées d’« attroupements armés », a précisé une source policière à l’AFP. « Des policiers de la BAC [brigade anticriminalité] ont été encerclés et acculés par une cinquantaine d’individus, a dit au Monde une autre source policière. Ils n’avaient pas de moyens de force intermédiaire à ce moment-là, type grenade de désencerclement, et ont dû faire usage de leur arme de service en tirant en l’air. » [...]Pour autant, « nous n’en sommes pas au stade où il y aurait des émeutes », a dit mardi le maire (Les Républicains) d’Aulnay-sous-Bois, Bruno Beschizza. « Pour le moment, il s’agit de troubles à l’ordre public », a-t-il ajouté dans une déclaration transmise à la presse. [...]Samedi et dimanche, des incidents avaient déjà eu lieu dans ce quartier, où plusieurs véhicules et poubelles avaient été incendiés. Dans la nuit de dimanche à lundi, cinq jeunes avaient été placés en garde à vue, soupçonnés de violences sur personnes dépositaires de l’autorité publique et outrages après des tirs de mortier artisanal.Le MondeNuit agitée à Aulnay-sous-Bois. Dans la foulée de la marche d’habitants organisée en soutien à Théo, visé par une violente interpellation le 2 février, des heurts ont éclaté, dans la nuit du lundi 6 au mardi 7 février, pour le troisième soir consécutif.Contactée par franceinfo, la préfecture de Bobigny évoque des poubelles incendiées, une dizaine de véhicules brûlés, des tentatives d’incendie sur un fast-food et un restaurant. Un hélicoptère et un dispositif policier « renforcé » ont été déployés sur place. Vingt-quatre personnes ont été interpellées.France TV Info

 Suivrefranceinfo ✔@franceinfo#aulnaysousbois 24 personnes ont été interpellées la nuit dernière, confirme ce matin la préfecture de Bobigny à #franceinfohttps://twitter.com/franceinfo/status/828855711497072640 …07:42 - 7 Févr 2017  7575 Retweets  2424 j'aime
 SuivreLucas Léger @CaluLgerUn journaliste a été sauvagement agressé par 6 personnes devant moi et sa caméra volée à #aulnaysousbois02:24 - 7 Févr 2017  214214 Retweets  8383 j'aime
Voir l'image sur Twitter
 SuivreHérisson Dissident ن @HerissidentVous confirmez @itele ou ce n'est qu'une rumeur ? #aulnay02:25 - 7 Févr 2017  140140 Retweets  7272 j'aime
Voir lVoir l
 SuivreTARANIS NEWS @TaranisNews#AULNAY Voilà les photos des douilles de pistolet retrouvées dans la cité des 3000 ce soir. Police ? Photo : @akraland00:59 - 7 Févr 2017  202202 Retweets  4444 j'aime
21hAlexis Kraland @akraland#AulnaySousBois nombreux policier en tenue anti-emeute patrouillent ds la cité des 3000. Certains armés de fusils d'assaut ou de précision
 SuivreAlexis Kraland @akraland#aulnaysousbois des habitants receuillent des douilles pour les montrer au maire, il y aurait donc eu des tirs policiers à balles réelles00:38 - 7 Févr 2017  741741 Retweets  173173 j'aime
 SuivreTARANIS NEWS @TaranisNews#AULNAY Des douilles retrouvées sur les scènes des affrontements. Suspicion de tirs à balles réelles dans la cité des 3000 ce soir. https://twitter.com/akraland/status/828749755446603776 …00:40 - 7 Févr 2017  287287 Retweets  6363 j'aime
 SuivreIslam&Info @IslametinfoSi cette histoire de tirs à balles réelles de la police sur les habitants à #Aulnay est vraie c'est trop grave ... https://twitter.com/TaranisNews/status/828764735386550272 …01:42 - 7 Févr 2017  1515 Retweets  66 j'aime
21hRemy Buisine ✔ @RemyBuisine#Aulnay - Une nouvelle voiture incendié à l'instant. Plusieurs départs de feux à #AulnaySousBois. pic.twitter.com/n0qU68xyBf
 SuivreRemy Buisine ✔@RemyBuisine#Aulnay - Le KFC de #AulnaySousBois pris pour cible avec des coktails molotov. pic.twitter.com/45ywsVRgQk01:25 - 7 Févr 2017
  151151 Retweets  3939 j'aime
 SuivreSam Smith @SamSmithJRI#aulnay #justicepourtheo #emeute copyright01:29 - 7 Févr 2017  9090 Retweets  2323 j'aimePour le troisième soir consécutif, des incidents ont eu lieu ce lundi soir. Trois véhicules ont été incendiés aux alentours de 22h et « plusieurs » interpellations ont eu lieu, selon une source policière.
21hRemy Buisine ✔ @RemyBuisine#Aulnay - Un hélicoptère survol #AulnaySousBois, plusieurs interventions des pompiers en cours. pic.twitter.com/C7QvFQbwIQ
 SuivreRemy Buisine ✔@RemyBuisine#Aulnay - Une nouvelle voiture incendié à l'instant. Plusieurs départs de feux à #AulnaySousBois. pic.twitter.com/n0qU68xyBf01:03 - 7 Févr 2017
  192192 Retweets  4141 j'aime
22hRemy Buisine ✔ @RemyBuisine#Aulnay - Des tensions en cours ce soir à #AulnaySousBois. Grosse présence des forces de l'ordre et plusieurs départs de feux. pic.twitter.com/wVjdbqxPzJ
 SuivreRemy Buisine ✔@RemyBuisine#Aulnay - Un hélicoptère survol #AulnaySousBois, plusieurs interventions des pompiers en cours. pic.twitter.com/C7QvFQbwIQ00:42 - 7 Févr 2017

Un militaire ouvre le feu sur un homme qui tentait de l'agresser au couteau près du Louvre

03/02/2017 - 9\'814 0 0

ATTAQUE Les alentours du Louvre étaient bloqués par de nombreux policiers vêtus de gilet pare-balles, a constaté une journaliste de l’AFP.Un militaire a ouvert le feu ce vendredi à proximité du musée du Louvre à Paris après qu’un individu a fait irruption armé d’un couteau, rapporte RTL. Son agresseur serait grièvement blessé, souligne la radio.Suivez l’évolution de la situation en direct par iciLe ministère de l’Intérieur a évoqué sur Twitter un « événement grave de sécurité publique en cours à Paris quartier du Louvre », soulignant que la « priorité [était donnée] à l’intervention des forces de sécurité et de secours ».Le public confiné dans le muséeL’attaquant était armé d’une machette et portait deux sacs à dos, a indiqué le préfet de police de Paris Michel Cadot. « L’individu a sorti un couteau, agressé les militaires, ils ont riposté », a souligné de son côté Luc Poignant SGF FO police sur BFMTV. Aucun explosif n’a été retrouvé dans les sacs à dos de l’agresseur. Un soldat a été légèrement blessé au cuir chevelu par l’agresseur, a précisé le préfet. L’agresseur est touché au ventre, d’après Michel Cadot. L’homme a été pris en charge par les services de secours, a-t-il ajouté.Selon LCI, l’homme a tenté de rentrer dans le carrousel avec des valises, vers 10 h 00. Alors que les militaires lui demandaient d’ouvrir son sac, il a sorti un couteau et tenté d’agresser l’un d’eux. L’agresseur a crié « Allahou Akbar », a appris l’AFP de source policière. Le public présent dans le musée, environ 250 personnes, a été confiné, a souligné Michel Cadot. Les alentours du Louvre étaient bloqués par de nombreux policiers vêtus de gilet pare-balles, a constaté une journaliste de l’AFP. La station Palais Royal - Musée du Louvre de la ligne 7 du métro a été fermée.Les démineurs sont sur place, indique de son côté une journaliste de Reuters.Les internautes ont très vite partagé sur les réseaux sociaux leur inquiétude et des images des lieux.

 FollowKaitlyne. @katindeschampsJe suis au Louvre c'est LA PANIQUE10:16 AM - 3 Feb 2017  88 Retweets  33 likes
 FollowAurélie Sarrot @aureliesarrotCarrousel du Louvre Paris : Un homme a attaqué un militaire avec un couteau. Le militaire a riposté (source policière). Louvre évacué10:15 AM - 3 Feb 2017  113113 Retweets  1111 likes
 Followjoachim @joachimroncinCarrousel du Louvre https://www.periscope.tv/w/a2LtGzIyNTMzMDF8MXlOR2FkTEJNbUVLasZ6l-aXtq6uZKNcE7T94dRsgHCa8ONXCv5hk1nh398W …10:02 AM - 3 Feb 2017joachim @joachimroncinCarrousel du Louvreperiscope.tv  5353 Retweets  99 likes

CHOC Accusé de viol, un diplomate du Qatar s'en sort avec son immunité

31/01/2017 - 732 0 0

Un employé de l'ambassade du Qatar à Paris accusé de viol  ne sera pas inquiété par la justice car il est protégé par l'immunité diplomatique.Le 20 mai dernier, une femme d'une trentaine d'années a déposé plainte auprès de la police judiciaire de Paris, a relaté l'Obs. Selon son témoignage, elle aurait été 'agressée sexuellement par un diplomate Qatari', alors qu'elle se trouvait en 'relation d'affaire' au domicile de cet homme.L'employé ne sera pas inquiété par la justice. Comme la loi le prévoit, il bénéficie d'une immunité de juridiction absolue. A moins que le ministère français des Affaires étrangères ne demande au Qatar de lever cette immunité, la plainte sera donc classée sans suite. Selon l'avocat de la femme, sa cliente n'est pas 'protégée, elle, alors qu'elle est victime'. Selon l'ambassade, le diplomate en question nie les faits qui lui sont reprochés.Ce n'est pas la première fois qu'un agent diplomatique échappe à des poursuites en France. En 2014, le fils d'un haut responsable de l'ambassade du Congo en France est accusé d'agressions sexuelles sur cinq jeunes filles. La France demande la levée de l'immunité diplomatique du jeune homme au Congo, qui a préféré rapatrier l'ado de 14 ans à Brazzaville

Pénelope Fillon : 8 autres fois où François Fillon a joué au Dalton avec l'argent du contribuable

31/01/2017 - 860 0 0

François Fillon, qui est pour l'instant toujours le candidat de la droite à la présidentielle, est accusé ce matin dans Le Canard d'avoir rémunéré sa femme à hauteur d'un demi-millions d'euros comme attachée parlementaire, alors que même son équipe n'était pas au courant. Emploi fictif ? De toute façon, comment oublier sa gestion catastrophique de l'argent public durant toute la période où il était le Premier ministre de Nicolas Sarkozy ? Petit retour en arrière.1. Il a fait tripler la taille de son appartement de fonction aux frais du contribuableFrançois Fillon, lorsqu'il était Premier ministre de 2007 à 2012, était obnubilé par les déficits publics et les dépenses de l'Etat. Sauf que dans son édition du 3 juin 2009, le Canard Enchaîné avait révelé qu'il a agrandi son appartement de fonction pour loger son épouse et trois de ses enfants. De 78m² du temps de Raffarin, l'appartement du Premier ministre est ainsi passé à 309 m² dont 213 m² pour la partie privative.2. Fillon partait week-end à Marrakech avec un Falcon 50 aux frais de l'EtatEn mai 2009, Fillon part en week-end privé à Marrakech avec un Falcon 50. Au Canard enchaîné, ses conseillers justifient l'utilisation de cet avion en expliquant qu'en tant que Premier ministre, il pouvait être susceptible de rentrer en France à tout moment. Matignon avait précisé que Fillon et ses proches allaient rembourser leur billet au tarif d'un vol commercial. Sauf qu''au regard du tarif de l'heure de vol en Falcon 50 ou de son immobilisation sur un aéroport, l'Etec [l'escadron gouvernemental] facture l'heure 2601 euros. Soit, pour un week-end de trois jours : 182 272 euros'. Aucune preuve du paiement du billet d'avion par l'ex-Premier ministre n'a de toute façon été publiée.3. Quand Fillon inaugure une nouvelle ligne TGV ... en le survolant avec son jetMême Nicolas Sarkozy a dû avoir du mal à croire l'exploit de son Premier ministre, en 2007. Pour l'inauguration officielle du TGV-Est, François Fillon s'est  déplacé ... en jet. Logique, pour promouvoir la rapidité du TGV Est.Le Canard Enchaîné, dans son édition du mercredi 13 juin 2007, révèle l'information. Le 9 juin 2007, le Premier ministre se rend à l'inauguration officielle du TGV-Est qui doit relier Paris à Strasbourg en 2h20. A l'heure du départ, à 7h36 à la gare de l'Est, les journalistes qui couvrent l'événement apprennent le Premier ministre est déjà monté dans la voiture 11 du TGV pour travailler mais qu'il rejoindra les journalistes à l'arrivée du train.Le convoi officiel arrive finalement avec 26 minutes de retard, tout simplement parce que le TGV a fait un arrêt imprévu en gare de Nancy-Metz, le temps qu'il a fallu pour faire monter dans le TGV François Fillon. Ce dernier n'était en réalité pas du tout dans la voiture 11 du train mais avait préféré faire l'essentiel du parcours à bord d'un jet, un Falcon. La supercherie est alors divulguée à la presse par la SNCF.Le train trop prolétaire pour François Fillon ?4. Les week-ends de Fillon en Falcon 7X coûtaient 1,3 million d'euros par an à l'EtatC'est le magazine Capital du mois de décembre 2011 qui avait sorti l'information : 'chaque week-end du Premier ministre dans son château de Solesmes (Sarthe) revient à 30 000 euros pour le contribuable'. Comment expliquer un tel coût en pleine crise économique ? Selon le magazine, François Fillon utilisait un Falcon 7X pour parcourir les 230 kilomètres qui séparent Matignon et son domicile dans la Sarthe.Une heure de vol à bord d'un Falcon revient à environ 7 800 euros, sans compter le cortège de voitures officielles qui attendait le Premier ministre à sa descente, 'les retours au bercail du chef du gouvernement coûtent 1,3 million d'euros par an... alors qu'il irait plus vite en prenant le train', dénonçait Capital.5. Il a fait payer ses employés par d'autres ministères pour faire croire qu'il avait baissé ses dépensesL'ancien Premier ministre avait affirmé avoir baissé les dépenses de fonctionnement de Matignon. En réalité, les frais de personnels, dont les voyages, étaient assurés par d'autres administrations... Un certain sens de la transparence (Le Canard Enchaîné n°4623, 3 juin 2009)Au 1er janvier 2008, 40 des 62 membres du cabinet de François Fillon étaient payés par des administrations extérieures : leurs salaires n'entrent donc pas dans le budget de Matignon, que le Premier ministre se vantait pourtant d'avoir diminué.François Fillon a présenté un 'budget de crise' pour 2008 sauf qu'en réalité, le nombre de fonctionnaires dont le salaire est pris en charge par des institutions extérieures a augmenté. Au 1er juillet 2008, 49 des 70 membres du cabinet ne sont pas payés par le budget de Matignon (contre 40/62 six mois plus tôt). Même constat pour les fonctionnaires en service à l'Hôtel de Matignon : 230 étaient rémunérés par d'autres (contre 185 six mois plus tôt).6. Il a passé Noël avec le dictateur Moubarak aux frais des contribuablesEn décembre 2010, François Fillon passe le réveillon en Egypte, chez le dictateur Moubarak. Pour y aller, il fait le voyage à bord d'un Falcon 900 dont l'heure de vol est facturée ... 9 400 euros. Comme en mai 2009, Matignon avait indiqué que le Premier ministre avait remboursé son billet au tarif d'un vol commercial, sans dire que l'Etat avait pris en charge 'le prix du stationnement sur le tarmac d'Assouan, plus l'entretien et le séjour de tout l'équipage. Car l'avion est resté immobilisé pendant dix jours, et tout ce petit monde, remarqué par d'autres visiteurs pour sa bonne humeur, était logé non loin de la famille Fillon, à l'hôtel cinq étoiles Pyramisa', indiquait le Canard enchaîné.7. L'Etat assure pour 86 000 € le train de vie Fillon, y compris l'essence de sa voitureFrançois Fillon est un ancien Premier ministre, à ce titre, il bénéficie de la prise en charge par l'Etat du coût d'une voiture de fonction, le salaire d'un chauffeur et celui d'un assistant. Pour l'année 2014, l'Etat a dépensé 54 717 euros pour rémunérer un assistant, 12 167 euros pour un chauffeur. Quant au frais d'entretien de sa voiture de fonction, l'Etat a déboursé 4 452 euros en 2014, ainsi que 14 263 euros de carburant et 541 euros pour l'assurance.Au total, François Fillon a donc bénéficié d'une dotation publique de 86 140 euros... pour avoir été Premier ministre entre 2007 et 2012. Sachant qu'il bénéficie d'une indemnité de député, de frais de représentation et d'une enveloppe pour rémunérer ses collaborateurs parlementaires.8. Pour une simple inauguration, sa femme utilise un Falcon à 10 000 € le trajet aux frais de l'EtatMercredi 7 mars 2009, la femme de François Fillon, qui est alors Premier ministre, se rend à Roscoff pour le baptême d'un navire de la flottille des Britanny Ferries qui fait le lien entre la France et l'Angleterre. Le service de communication de Matignon précise alors que Pénélope Fillon 'représente son mari à l'inauguration.'L'histoire prend une tournure polémique quand l'information selon laquelle elle s'y est rendue aux frais du contribuable en Falcon 50, pour un trajet d'environ 10 000 euros, au coeur de la crise économique.La femme du Premier ministre ne devait pas être à 3 heures près : 'Elle aurait pu monter dans un train, environ 130 euros l'aller-retour, (...) Paris-Morlaix, soit 3h42' souligne alors Le Canard.

Le tribunal enterre définitivement la Grande Mosquée de Marseille

26/01/2017 - 6\'328 28 0

Quelques mois après la résiliation du bail de la Grande mosquée de Marseille par le conseil municipal, la justice vient d’entériner définitivement la décision.Dans une décision rendue hier, le tribunal administratif vient d’autoriser la ville de Marseille à résilier complètement le bail de cette mosquée en projet depuis plus de 10 ans.« On a imposé un budget 5 étoiles à cette association qui n’en a pas les moyens », explique Me Benoît Candon, avocat de l’association en charge du projet, affirmant que le budget de la mosquée a plus que doublé en passant de « 8,4 millions d’euros à 22 millions d’euros ».Mais le projet de cette mosquée n’est pas abandonné pour autant, précise l’avocat qui a prévenu que les mosquées de la ville n’avaient pas les capacités pour accueillir les fidèles qui devront donc prier dans la rue, rapporte le site Saphirnews.Ce bail avait été signé en 2007 entre la mairie de Marseille et l’association « La Mosquée de Marseille », mais des problèmes financiers et des dissensions internes ont eu raison de ce projet qui devait être bâti sur une superficie de 8000 m2.

Interview de Mme Ségolène Neuville, secrétaire d'Etat aux personnes handicapées et à la lutte contre l'exclusion à RMC le 31 décembre 2014, sur l'accueil des sans abris et l'exclusion sociale.

17/01/2017 - 281 0 0

Matthieu BELLIARDJean-Jacques, votre invitée, Ségolène NEUVILLE, secrétaire d'Etat chargée de la Lutte contre l'exclusion et des Personnes handicapées.Jean-Jacques BOURDINBonjour.Ségolène NEUVILLEBonjour.Jean-Jacques BOURDINMerci d'être avec nous. Six sans-abri sont morts de froid ces derniers jours en France, un chiffre est donné, sur l'année 2014, 425 SDF sont morts en France. Vous confirmez ce chiffre ?Ségolène NEUVILLEEcoutez, moi…Jean-Jacques BOURDINEst-ce qu'on sait, est-ce qu'on peut mesurer le nombre de décès parmi les sans-abri en France sur une année ?Ségolène NEUVILLEJe crois que c'est très exactement ce que je disais hier, c'est-à-dire que les sans-abri, malheureusement, ne décèdent pas seulement l'hiver, c'est la précarité qui tue, ce n'est pas seulement le froid, c'est la précarité, c'est le manque d'accès aux soins, c'est la mauvaise alimentation, c'est la rue tout bêtement, c'est la rue, et donc c'est un ensemble de mesures qu'il faut prendre, ce n'est pas seulement ouvrir des places d'hébergement d'urgence.Jean-Jacques BOURDINMais quand je donne ce chiffre, 425 morts sur toute l'année, il est crédible ?Ségolène NEUVILLEIl est tout à fait crédible. Vous savez, il y a des gens qui meurent tous les jours…Jean-Jacques BOURDINVous arrivez à recenser, vous savez combien de… ?Ségolène NEUVILLEIl y a des gens qui meurent tous les jours dans les hôpitaux, et ils ne sont pas forcément référencés comme étant sans domicile ou avec domicile, donc c'est des chiffres qu'on ne peut pas avoir. Aux urgences vous avez tous les jours, aux urgences des hôpitaux, des sans domicile, qui viennent parce qu'ils ont eu des malaises, ils ont eu…Jean-Jacques BOURDINC'est-à-dire qu'on s'émeut en hiver, tout à coup, parce qu'il fait froid, que nous-mêmes nous avons froid, et là, tout à coup, on s'aperçoit qu'il y a des sans-abri…Ségolène NEUVILLEOn s'émeut à juste titre. On s'émeut à juste titre, parce que c'est la précarité qui tue et qu'il est de notre devoir à tous, c'est l'ensemble de la société qui doit lutter contre la précarité. Quand on augmente le RSA, par exemple, ça a fait polémique, quand on augmente le RSA, on n'est pas là pour créer de l'assistanat, on est là pour lutter contre la précarité.Jean-Jacques BOURDINAttendez, hier j'avais un sans-abri justement, qui témoignait, qui nous parlait du RSA, ça fait des semaines et des semaines que sa demande a été faite et il attend, il attend, il attend, il n'a pas les moyens.Ségolène NEUVILLEVous avez raison, il y a besoin de simplifier ces systèmes-là.Jean-Jacques BOURDINEh bien oui !Ségolène NEUVILLEEt est-ce que vous savez le chiffre du non recours du RSA ? C'est 70 %. En France, le réel problème, c'est le non recours aux droits, les gens se découragent, les gens sont stigmatisés, et ils ne vont plus demander leur droit à la Sécurité sociale, ils ne vont plus demander le droit au RSA. Hier je rencontrais des femmes qui étaient hébergées, qui n'avaient tout simplement pas demandé leur droit à la retraite. Et donc, il faut simplifier l'accès aux droits, c'est ce que nous sommes en train de faire, avec le plan pauvreté, simplifier les formulaires, simplifier les procédures, simplifier l'accès à la CAF, simplifier tous ces rendez-vous-là, qui deviennent difficiles pour les gens.Jean-Jacques BOURDINCela dit, Ségolène NEUVILLE, ce n'est pas avec le RSA, parfois, qu'on peut se loger ! Parce que le vrai problème aussi, du sans-abri, le premier problème, 30 % travaillent, c'est le manque de logements, c'est l'incapacité à se loger. Je ne parle pas que de Paris…Ségolène NEUVILLEVous avez raison.Jean-Jacques BOURDINOn cite toujours l'exemple de Paris, mais c'est vrai dans de nombreuses régions de France.Ségolène NEUVILLEC'est pour ça que la ministre du Logement, Sylvia PINEL, est extrêmement mobilisée sur ces questions, et qu'elle vient de convenir, avec le mouvement HLM, la construction de, ce qu'on appelle les logements hyper sociaux, c'est-à-dire des logements PLAI et des logements accompagnés, c'est-à-dire des logements sociaux, mais avec des loyers particulièrement bas. Et puis il faut créer d'autres structures aussi, que l'on crée, tous les jours…Jean-Jacques BOURDINOn ne construit pas assez en France Ségolène NEUVILLE.Ségolène NEUVILLEOn construit, mais construire ça ne suffit pas, il faut aussi accompagner les gens, parce que mettre les gens dans des structures d'hébergement d'urgence, si à côté de ça vous n'avez pas des travailleurs sociaux pour accompagner, pour monter les dossiers, pour remettre les gens dans la vie courante, en fait, parce que c'est ça. Vous savez, quand vous vivez dans la rue, quand ça fait 10 ans que vous êtes dans la rue, eh bien vous n'avez plus, finalement, les réflexes habituels.Jean-Jacques BOURDINNon, mais l'assistanat, c'est bien.Ségolène NEUVILLECe n'est pas de l'assistanat.Jean-Jacques BOURDINAh ! Alors justement, parce que là, débat hier matin sur l'antenne de RMC…Ségolène NEUVILLEC'est la solidarité.Jean-Jacques BOURDINAlors, il y a assistanat et solidarité.Ségolène NEUVILLEEt c'est le devoir de la République.Jean-Jacques BOURDINC'est quoi l'assistanat ? L'assistanat c'est quoi ?Ségolène NEUVILLEMoi je ne vais pas vous parler d'assistanat, mon rôle c'est la lutte contre l'exclusion, et ce que nous faisons c'est de la solidarité et c'est le devoir de la République. Quand il y a des gens qui meurent dans la rue…Jean-Jacques BOURDINC'est le devoir de la République, c'est à la République…Ségolène NEUVILLEA l'ensemble de la société, la société se doit d'être…Jean-Jacques BOURDINDe se mobiliser pour financer l'hébergement…Ségolène NEUVILLEExactement, c'est ce qu'elle fait.Jean-Jacques BOURDINOffert à ces personnes qui sont en grande difficulté.Ségolène NEUVILLEVous connaissez le budget global de l'hébergement d'urgence en France ?Jean-Jacques BOURDINNon, allez-y.Ségolène NEUVILLE1,3 milliard d'euros, et il est en augmentation chaque année. Mais ça n'est pas seulement ça, tout ce qui concerne la pauvreté, c'est aussi la garantie jeune, c'est aussi le RSA, c'est aussi les allocations pour les familles les plus précaires, c'est le minimum vieillesse qui a été revalorisé, tout ça, c'est les mesures du plan de lutte contre la pauvreté, qui a été mis en place il y a deux ans par le gouvernement. Et nous ferons le bilan de ce plan en janvier, et nous annoncerons de nouvelles mesures parce que, bien sûr, il faut aller plus loin, bien sûr, ça n'est pas suffisant.Jean-Jacques BOURDINOui, entre 2001 et 2012, le nombre de sans abri a augmenté de 44%, c'est l'INSEE qui donne ce chiffre, cette augmentation. Plus de 111.000 sans abri en 2012, plus aujourd'hui, dont 31.000 enfants d'ailleurs, dont 31.000 enfants…Ségolène NEUVILLEJe veux rappeler qu'il y a en France 105.000 places pérennes d'hébergement d'urgence, avec quelques milliers en plus en fonction des besoins…Jean-Jacques BOURDINEst-ce qu'il y en a suffisamment aujourd'hui ?Ségolène NEUVILLEAh, il y en a suffisamment, pas assez, ça dépend des régions en fait, parce que les gens bougent, et effectivement, c'est pour ça qu'il y a de l'ajustement à faire en fonction des saisons et des besoins, et c'est cet ajustement qui est compliqué, et c'est pour ça que les associations crient au secours, parce qu'à certains moments, elles vont être débordées, et puis, à d'autres, il y aura moins de demandes. Donc il faut créer…Jean-Jacques BOURDINMais les associations sont dures avec vous, elles disent : il n'y en a pas assez…Ségolène NEUVILLELes associations travaillent avec nous, vous savez…Jean-Jacques BOURDINOui, oui, mais je le sais bien, mais elles sont dures…Ségolène NEUVILLEElles travaillent en lien étroit avec nous…Jean-Jacques BOURDINElles sont dures. Tiens, tiens, vous savez ce que nous allons faire, nous allons écouter Yvan MOUTON, que vous connaissez bien…Ségolène NEUVILLEAllons-y !Jean-Jacques BOURDINLe porte-parole de « Action Froid », qui était avec moi hier matin, à 08h10. Ecoutez ce qu'il dit.Yvan MOUTONLe plan grand froid, c'est un écran de fumée, vous avez différentes phases, vous avez une première phase très médiatisée, où on vous dit : ça y est, on a déclenché le plan grand froid, on l'a déclenché au moment où les températures sont à peu près égales à zéro. Qu'est-ce qu'on a fait, en fait ? On a simplement ouvert sur Paris un gymnase, quelques hébergements, comme ça, partiels, et également, on a renforcé quelques maraudes. Mais à zéro degré, nous disons que, en fonction des températures ressenties, entre cinq et zéro degré, on ne vit pas donc dans la rue, on survit dans la rue. 46% des appels pour un hébergement d'urgence au 115, 46%, ce sont des familles. Il faut savoir que, en 2012, vous aviez trois enfants morts dans la rue, en 2013, on en est à 15 ; les enfants sont particulièrement fragilisés, et ce sont des enfants qui meurent en moyenne à l'âge de 4 ans.Jean-Jacques BOURDINYvan MOUTON donc qui était avec nous hier matin, nous dit, et il n'est pas le seul, les associations nous disent souvent : écran de fumée, bon, c'est vrai que vous faites beaucoup, mais…Ségolène NEUVILLEMais là où il a raison, c'est que, on survit dans la rue, on ne vit pas dans la rue, on survit, mais quelle que soit la température, ce n'est pas une question de zéro degré ou de quinze degrés…Jean-Jacques BOURDINMais est-ce que dans les centres d'hébergement, toutes les conditions de sécurité sont remplies ?Ségolène NEUVILLEMais tout à fait.Jean-Jacques BOURDINEst-ce que l'encadrement est suffisant…Ségolène NEUVILLEAlors, je vais vous dire…Jean-Jacques BOURDINOui, dites-moi Ségolène, allez, NEUVILLE…Ségolène NEUVILLEAlors, hier par exemple, je visitais un centre qui a ouvert le 22 décembre, c'est un immeuble qui était inoccupé, c'est une association, financée évidemment par l'Etat, Aurore, l'association, qui vient d'ouvrir un centre avec 100 appartements, il y a un peu plus de 100 personnes dedans, soit des familles, soit des personnes seules, et donc il y a des travailleurs sociaux qui sont là, c'est ouvert jusqu'au mois d'avril. Et d'ici le mois d'avril, eh bien, chaque dossier va être pris en main pour effectivement que les personnes aient leur accès aux droits qui soit ouvert. C'est des gens qui, jusqu'à présent, n'auront pas eu leur accès aux droits.Jean-Jacques BOURDINAlors, quel est l'accompagnement aussi nécessaire et indispensable pour ne pas retrouver les mêmes personnes à la rue ?Ségolène NEUVILLEC'est très variable, suivant les personnes…Jean-Jacques BOURDINC'est le vrai problème…Ségolène NEUVILLEVous ne pouvez pas comparer une famille…Jean-Jacques BOURDINN'est-ce pas là le vrai problème ?Ségolène NEUVILLEOui, vous avez raison, mais vous ne pouvez pas comparer une famille qui est à la rue depuis trois mois…Jean-Jacques BOURDINOui, c'est certain…Ségolène NEUVILLEEt un homme seul qui est à la rue depuis plus de dix ans, là, on voit bien que l'accompagnement sera beaucoup plus important. Mais il y a d'autres mesures qui prennent en compte ce type de population, regardez, quand Marisol TOURAINE, ministre de la Santé, veut généraliser le tiers-payant, c'est-à-dire qu'on n'avance plus les soins, eh bien, évidemment que c'est fait pour les plus démunis, quand on augmente le nombre de bénéficiaires de la CMU, quand on augmente le nombre de bénéficiaires de l'aide à la complémentaire santé, c'est pour améliorer l'état de santé des plus démunis. Vous voyez bien que c'est dans tous les ministères et de tous les côtés qu'on agit pour les plus démunis. Ce n'est pas seulement l'hébergement d'urgence au moment où il fait froid.Jean-Jacques BOURDINDonc on oublie toutes les promesses tenues par Lionel JOSPIN, par Nicolas SARKOZY, les zéro SDF dans la rue, vous vous souvenez de toutes ces promesses, on oublie tout ça, c'est impossible ?Ségolène NEUVILLEEcoutez, je crois que ce qu'il faut, c'est travailler au quotidien, avec les associations, avec les travailleurs sociaux, avec les institutions, pour justement que tout le monde puisse avoir recours à ses droits, tout simplement à ses droits, en France, on a un système de protection sociale qui est…Jean-Jacques BOURDINDonc vous me dites aujourd'hui : il y a suffisamment d'hébergements d'urgence en France…Ségolène NEUVILLEAh non, je crois qu'il faut continuer à en ouvrir, bien sûr, mais c'est ce qu'on a fait, plus de 6.000 places par rapport à l'année dernière, plus 6.000 places !Jean-Jacques BOURDINOui, vous allez en ouvrir encore ?Ségolène NEUVILLEEh bien, on en ouvre… oui, là, il y a encore des possibilités d'ouvertures en fonction des besoins dans chaque région de France, les préfets ont des instructions par la ministre du Logement, d'ouvrir…Jean-Jacques BOURDINCombien ? Combien ? Vous avez un chiffre ?Ségolène NEUVILLENon, ça, c'est en fonction des besoins, chaque préfet évalue sur son territoire s'il doit ouvrir par exemple un centre de vacances inoccupé, il ouvre, un gymnase, il ouvre, etc., etc…Jean-Jacques BOURDINEn fonction du temps et en fonction des besoins, des demandes…Ségolène NEUVILLEEt en fonction des demandes, en fonction des demandes.Jean-Jacques BOURDINEh bien merci Ségolène NEUVILLE d'être venue nous voir ce matin.

300 SDF morts dans la rue en 2016, pendant qu’on bichonne des clandestins !

15/01/2017 - 2\'981 2 0

Suite au témoignage d’une amie qui travaille dans une boite privée qui propose des cours de français aux migrants, j’ai cherché à en savoir plus.Ces boites privées et associations (genre CADA et COALLIA) répondent à l’appel d’offres de l’état français. Ensuite, c’est la région qui les rémunère, donc le contribuable.Cette amie enseigne le français à ces « migrants ». Pour la plupart que des hommes et quelques familles.Ils sont peu de Syriens, mais beaucoup d’Afghans et Africains. Beaucoup arrivent malades : tuberculose, problèmes de vue, ou orthopédiques, ils ont tous la CMU.On les soigne aux petits oignons, mais on les loge aussi. Ils sont logés dans des appartements.Cette amie a vu certaine familles se plaindre si pas trois chambres ou pas de balcon dans le logement proposé.Elle et ses collègues sont écoeurés de ce qu’ils voient tous les jours, et de ce que l’on nous cache !Elle a pu constater sur papier qu’ils reçoivent de l’argent et ne payent ni eau ni électricité, eux reçoivent tout et le pauvre con de Français quel qu’il soit, SDF ou étudiant ou retraité ou chômeur, etc. il peut bien se taper sur le ventre !Par ailleurs,voilà ce que l’on n’ébruite pas dans les médias :PARIS, 23 décembre (Reuters) – Le Conseil d’État a annulé partiellement vendredi le montant de l’allocation pour demandeur d’asile et enjoint au Premier ministre de fixer une nouvelle somme permettant à ceux qui ne disposent pas d’une offre d’hébergement de l’Etat de se loger. Les « sages » avaient été saisis par l’association d’aide aux migrants la Cimade, qui contestait un décret d’octobre 2015 fixant le montant de l’aide versée aux demandeurs d’asile au titre de l’hébergement.Dans l’attente d’être fixés sur leur sort, les demandeurs d’asile bénéficient de l’allocation pour demandeur d’asile  (ADA), soit 6,80 euros par jour et par personne.Ils sont en outre censés être logés au sein d’hébergements dédiés mais plusieurs milliers d’entre eux n’obtiennent pas de place dans ces établissements et reçoivent une aide additionnelle au logement de 4,20 euros par jour et par adulte.Jugeant que cette somme ne permet pas de se loger décemment, la Cimade a attaqué le décret et le Conseil d’Etat lui a donné raison sur ce point.« Le Conseil d’État juge que le montant additionnel de l’allocation, qui est versé aux seuls demandeurs d’asile à qui aucune solution d’hébergement n’est proposée, est manifestement insuffisant pour permettre à ces demandeurs de disposer d’un logement, et par suite illégal. », écrit-il dans un communiqué.« Il annule donc le décret dans la seule mesure où il ne fixe pas un montant additionnel suffisant », ajoute-t-il. Le Conseil donne deux mois au Premier ministre pour fixer un montant additionnel d’allocation « permettant aux demandeurs d’asile à qui aucune solution d’hébergement n’est proposée de  disposer d’un logement ».Voici une réaction face à cette nouvelle ; un témoignage (France Info).« Je suis Française, je suis en invalidité ne touchant que 980 € mon mari lui n’a que l’allocation spécifique solidarité qui est de 488€ voire 504€.. Une fois toutes les factures payées, il nous reste quoi pour vivre ? Rien, je suis obligée à l’aide de ma calculatrice de faire mes courses et croyez moi, je ne mange pas à ma faim. Je ne fais qu’un seul repas par jour. Or,  vu ma maladie, je devrais manger convenablement, mais mes moyens ne me le permettent pas, donc pas le choix.. Vous demandez une aide pour pouvoir manger, on vous refuse en disant, vous dépassez le barème, mais je me dis le principal, c’est que j’ai un toit sur la tête. J’aimerais bien avoir au moins des revenus convenables, mais je ne peux pas travailler ».Alors quand je vois que ce Conseil d’État estime que les réfugiés n’ont pas assez, je suis désolée de dire cela, mais on ne leur a jamais dit de venir en France.Pourquoi la France au lieu d’un autre pays, ben tout simplement qu’en France, on récupère toute la misère du monde et la France octroie des aides à gogo.Aide médicale, vêtements, nourriture et j’en passe une fois qu’ils ont pu obtenir les aides venant de notre chère France, ils se passent le mot et puis on se retrouve envahis par tous ces réfugiés,migrant, etc.Sachant que la hausse des demandes d’asile enregistrées en France depuis le second semestre de 2015 se confirme, selon le quotidien Le Figaro : 88 000 dossiers ont été déposés cette année. En un an, cela représente une augmentation de 10%, + 60% en ce qui concerne les territoires d’outremer.Il y en a marre du racisme blanc, de la discrimination « positive » (fallait être socialo pour l’inventer !) et de l’autoflagellation. La colonisation a vécu, ce n’est pas une raison pour s’enfoncer dans un multiculturalisme étouffant par la natalité.Coudenhove-Kalergi, ça ne vous dit rien ? L’un des pères fondateurs de l’Europe. Au programme, suppression de la race blanche par métissage et remplacement de la démocratie par une oligarchie, un asservissement des peuples par une caste dirigeante.Merkel et Juncker ont tous deux reçu le prix Kalergi (en 2010 et 2014 respectivement), dans un silence médiatique assourdissant. Pourquoi cacher cela aux Français ? BHL et Attali nous vendaient le petit Aylan et sa famille fuyant la guerre en Syrie, nous voilà avec des hommes venant d’Érythrée, du Pakistan,du Tibet ! Oui, vous ne rêvez pas ! Du Soudan, et même du Maghreb.Les chiffres sur la réalité de l’immigration nous apprennent que moins de 10% de l’immigration est une immigration de travail. Le reste est entièrement à notre charge.De plus, ce sont des centaines de millions d’euros qui repartent chaque année dans les pays d’origine et qui ne bénéficient donc pas à l’économie du pays d’accueil.Je vous laisse méditer…..Pendant ce temps là des SDF meurent de froid en France ! Que fait-on pour eux ?Des salles communes pour la nuit, des lits de camp, la promiscuité, les pauvres affaires de beaucoup volées et au petit matin, dehors !!! Les maraudes qui leur apportent un gobelet en plastique de café chaud, quelques paroles rassurantes, des invitations à se rendre dans les refuges (quand il y a encore de la place) voilà le sort de nos SDF.Plus de 300 sont morts dans la rue cette année !Pour nos « clandestins » qui arrivent en flot, ce sont des centres bien organisés avec espaces pour les familles, des appartements dans des immeubles rénovés un peu partout en France, où ils sont nourris, logés, vêtus avec argent de poche aux frais de la société, entourés d’assos en tous genres, bénévoles aux grands cœurs, bisounours de tout poils !Est-ce à dire qu’il vaut mieux être clandestins que SDF, chez-nous ?Sur ce triste constat je vous dis : » Bonne année à tous ! « Et pensez à bien voter en 2017 !

L'Islam met-il réellement en danger notre société Française?

11/01/2017 - 660 0 0

Voici un montage de nos compatriotes qui nous remémore toutes les actions cachées de nos politiciens envers les magouilles des islamiques salafistes ...A PARTAGER MASSIVEMENT !!! 

France: une application au secours des SDF

07/01/2017 - 216 0 0

La révolution collaborative peut aussi servir aux sans domicile fixe. Une application mobile, baptisée Entourage, met en relation des habitants bienveillants pour aider ceux qui en ont besoin. Une action solidaire et citoyenne où chacun peut s'engager à son niveau contre la solitude des personnes en situation de précarité extrême.L'initiative est parti d'un constat : au delà du froid et de la faim, l'isolement relationnel est une souffrance terrible pour les sans-abri. L'application Entourage permet désormais aux habitants de Paris, une fois le contact humain établi avec un SDF, de lui venir en aide d'une manière originale : en cherchant autour de soi la personne qui peut offrir un vêtement, aider à une démarche administrative, etc...« Un entourage bienveillant, c'est un premier pas vers la réinsertion », affirme Claire Duizabo, l'une des dirigeantes de ce réseau collaboratif qui a déjà lancé l'expérience dans plusieurs arrondissements de la capitale. Elle revendique 3 000 téléchargements et 300 actions créées. « Cette application fait tomber les barrières, c'est un prétexte pour créer du lien », explique Anne-Coline de Beauregard devenue ambassadrice de l'application dans le XVIe arrondissement.Agir à son échelleLe soutien aux sans domicile fixe est pourtant avant tout le domaine d'associations spécialisées, dont certaines sont assez méfiantes vis-à-vis de l'application Entourage. « Elles font un travail formidable, les maraudes sont indispensables », répond Claire Duizabo. « Mais c'est le rôle de chacun d'agir à son échelle. La fraternité ne se délègue pas en payant des impôts ».

France: Le rappeur tunisien Weld El 15 ne sera pas expulsé

07/01/2017 - 926 2 0

La justice française a tranché : le rappeur tunisien Weld El 15 ne sera pas expulsé vers son pays d'origine. La cour administrative d'appel de Nantes, dans l'ouest de la France, ordonne qu'un titre de séjour lui soit délivré. La préfecture s'y opposait, mettant en avant les ennuis de l’artiste avec la justice. Des ennuis qui avaient commencé en Tunisie.Weld El 15 est l'un des rappeurs les plus populaires en Tunisie. Il est devenu le symbole d'une loi très contestée qui permet de condamner les usagers de cannabis à de la prison ferme. En 2012, le rappeur passe ainsi neuf mois derrière les barreaux. En prison, il écrit une chanson très explicite, Boulicia Kleb (« Les policiers sont des chiens »), qui lui vaut une nouvelle condamnation.Un visa « compétence et talent »Invité en France, Weld El 15 obtient un visa « compétence et talent », un sésame exceptionnel réservé aux artistes. Sauf que la préfecture du département Ille-et-Vilaine où il réside refuse de lui délivrer le titre de séjour. Les autorités reprochent à l’artiste des condamnations en France pour usage de stupéfiant et violence conjugale. Elles lui reprochent aussi d'être resté en contact avec un autre rappeur tunisien, Emino, parti combattre dans les rangs de l'organisation État islamique (EI).« La vérité a pris sa place »Aujourd'hui, avec cette décision qui lui est favorable, Weld El 15 est visiblement très soulagé : « J’ai senti que la vérité a pris sa place, qu’il y a la justice. C’est bien. Moi, franchement, je ne veux plus avoir des procès dans ma vie. J’en ai marre des procès. Je n’ai pas eu une vie normale depuis 2012, chaque année j’ai un, deux, trois procès. Quand on ne sait pas ce qui va se passer demain, on ne peut pas travailler normalement. »Weld El 15 se donne maintenant trois mois pour finaliser son nouvel album... en France.

62% des Français pour le Frexit, Bourdin tente de masquer la vérité

06/01/2017 - 753 5 0

La France doit-elle sortir de l’UE ? L’interprétation litigieuse de Bourdin enrage Twitter.4 janv. 2017, 15:52Un sondage sur la sortie de la France de l’Europe a mal tourné pour Jean-Jacques Bourdin. Le journaliste a déclaré que 53 % des internautes voulaient que la France reste dans l’UE alors que les votes montrent le contraire à 62%.Spécialiste des sondages chocs, Jean-Jacques Bourdin n’a pas failli à sa réputation mardi 3 janvier. Le journaliste qui recevait Marine Le Pen, a posté sur Twitter une question chère à la candidate frontiste : la France doit-elle quitter l’Union européenne ?Au terme du sondage, plus de 13 000 participants ont donné le «oui» largement vainqueur, à 62%, signe de l’euro scepticisme grandissant en France.

Il insulte la France et les Français sous couvert de dérision !!

06/01/2017 - 891 5 0

Voici comment ils veulent nous manipuler avec l'appui des médias !A diffuser massivement.Françaises - Français réveillons nous !!!!

"Chez nous" : le Front national dénonce la sortie d'un film anti-FN juste avant les élections

05/01/2017 - 0 0 0

La publication, vendredi, de la bande-annonce du film 'Chez nous' n'a pas pu au Front national. Ce nouveau long métrage de Lucas Belvaux ('Pas son genre') raconte le parcours d'une jeune infirmière à domicile qui se présente aux élections municipales dans une ville du Nord pour une liste du 'Bloc patriotique', un parti nationaliste, au logo bleu-blanc-rouge, dirigé par une femme blonde. Pour le FN, ce film est clairement dirigé contre le parti de Marine Le Pen, en vue de la présidentielle. 'Je trouve ça proprement scandaleux qu'en pleine campagne présidentielle, exactement à deux mois du vote - ce sera le 22 février que ce film sortira -, on sorte dans les salles françaises un film qui est clairement anti-Front national', a déclaré Florian Philippot dans l'émission 'Le Grand rendez-vous' organisée par Europe 1, iTELE et Les Echos. ''Un film 'anti-FN' sortira en pleine présidentielle [et] financé par vous', avait-il déjà dit samedi.Pour Steeve Briois, maire d'Hénin-Beaumont, ce film est un 'sacré navet en perspective'.Lucas Belvaux, le réalisateur, estime de son côté que 'Chez Nous est un film engagé, oui. Il n'est pas militant pour autant, il n'expose pas vraiment de thèse'.

Calais : les pouvoirs publics lancent un appel afin que les habitants viennent nettoyer l’ex-jungle

05/01/2017 - 3\'970 8 0

Ils étaient si merveilleux, devaient apporter la fameuse richesse culturelle, c’était le bon plan type que d’ouvrir nos bras à ces résultats. Résultat en quittant Calais ils nous laissent leurs déchets et toutes les immondices qu’ils ont faites lors de ces mois de présence. Comme parfois des images valent plus que des mots voici aujourd’hui à quoi ressemble la jungle de Calais.Les pouvoirs publics demandent d’ailleurs aux calaisiens de venir nettoyer, les mots me manquent, voilà à quoi est bon le peuple du Nord de la France assainir ce qu’est leur terrer, jusqu’au prochain retour de ces indésirables.

A Propos de nous

Les Patriotes de France se rassemblent sous la bannière tricolore et autour des valeurs françaises...ils affirment leur attachement à leur patrie.

Email: contact@patriotes-encolere.com

Rappel d'articles

Les mieux notés

Newsletters

Gardez toute l'actu patriote en temps réel sur votre boîte Mail.

Réseaux Sociaux

Suivez-nous aussi sur Facebook