Catégorie France - Divers

6 têtes de porc devant un centre musulman : c’est si grave, M. le maire ?

15/01/2017 - 1\'898 2 0

Encore plus grave que Charlie Hebdo, le Bataclan, Nice, Hervé Gourdel, Hervé Cornara, le père Hamel, les policiers de Magnanville.A Genlis, à côté de Dijon, il vient de se passer quelque chose d’épouvantable.Six demi-têtes de porc accrochées aux grilles du futur centre « franco-musulman » (pourquoi franco ?), à Genlis. Chacun sait que ce genre d’habillage cherche à dissimuler, la plupart du temps, une salle de prière, donc une mosquée. On parle de 800 mètres carrés, et de 300 personnes rien de moins, avec apprentissage de l’arabe. Dans une ville de Bourgogne de 5.500 habitants. Dans une période où l’offensive islamique prend de l’ampleur. Cherchez la première erreur…« Ce sont des membres de l’Association Socioculturelle et cultuelle des Musulmans de Genlis (ASCMG) qui ont fait la découverte ce vendredi matin, 13 janvier : 6 demi-têtes de porc étaient accrochées aux grilles du futur site du « centre franco-musulman », rue de Dijon, à Genlis. Des pièces de charcuterie étaient aussi disséminées sur le site. »Le vaillant maire de Genlis, Vincent Dancourt (LR), a eu immédiatement la réaction à la hauteur de la profanation.« Ce matin à 8 h 10 la brigade de gendarmerie de Genlis m’a informé que des têtes de porcs avaient été accrochées sur le bâtiment que l’Association Socio-cultuel et Culturel des Musulmans de Genlis vient récemment d’acquérir.Je me suis aussitôt rendu sur les lieux pour constater ces éléments. Le service d’identification criminel de la gendarmerie a procédé à des prélèvements et je souhaite que le ou les auteurs de ce fait répondent de leurs actes devant la justice. Je condamne fermement cet acte abject et j’apporte mon soutien au Président de l’association dans cette affaire.La haine liée à la religion n’a pas sa place dans notre commune où chacun doit vivre en pleine harmonie et dans le respect des uns et des autres. »On ne peut que féliciter ce maire LR de sa réaction. A une époque où 20.000 fichés S sont toujours en liberté, où les forces de l’ordre sont débordées, il ne trouve rien de mieux à faire que de les mobiliser pour une gaminerie qui n’a tué, ni blessé personne.A moins que, suite à la condamnation d’un de ses adjoints, suite à une plainte de la police politique du Mrap, il n’ait voulu ouvrir le parapluie, et se protéger de toute nouvelle inquisition de la part de ses adversaires politiques.Il n’empêche qu’avec ses propos, Vincent Dancourt se comporte en véritable dhimmi, et milite ouvertement pour réintroduire le délit de blasphème en France.Et s’il envoyait les policiers dans les mosquées, pour faire des relevés d’ADN, cela ne serait-il pas plus efficace ?M. le Maire est-il aussi indigné quand les cimetières français sont vandalisés, quand les églises sont profanées en nombre, quand des prêtres sont agressés ?Certes, un journal islamiquement correct se devrait de condamner l’acte qui consiste à accrocher 6 têtes de cochon sur une grille d’un centre musulman. « Ce n’est pas bien ». « Ce n’est pas intelligent ». « Ce n’est pas efficace ». « Cela donne des armes à nos adversaires ».Sans doute. Il n’empêche, dans le contexte actuel, qu’il demeure, malgré le matraquage médiatique et les menaces judiciaires ahurissantes qui pèsent, quelques « mauvais élèves Gaulois » qui ne se tiennent pas bien à table, sans par ailleurs tuer ni blesser personne, est-il la pire des nouvelles ?Sur Résistance républicaine, Christine Tasin approfondit ce dossier, sur le délit de blasphème.Après avoir lu tout cela, M. le Maire, Vincent Dancourt, vous n’avez pas un tout petit honte de hurler avec les loups, et d’envoyer la troupe contre certains de vos compatriotes qui, à leur façon, expliquent qu’ils ne veulent pas que leur pays soit islamisé, et devienne terre d’islam ?Parce que la réalité, M. le Maire, c’est tout le contraire de vos propos. Ce ne sont pas les musulmans qui sont agressés par les Français, dans notre pays, c’est juste le contraire. Regardez un peu les faits divers, dans les journaux, passez un après-midi au tribunal et vous comprendrez mieux. En tenant de tels propos, vous vous comportez en agent de l’islam, vous faites passer les Français pour des racistes, et vous plaignez des musulmans dont la victimisation fait partie d’une stratégie de conquête.Vous ne pouvez ignorer le sort qui attend les auteurs de cet acte, s’ils étaient retrouvés : prison au milieu d’une majorité de musulmans, et peut-être le sort de ce malheureux anglais, retrouvé mort.Nous espérons, dans le contexte actuel de la France des prisons, qu’ils ne seront jamais retrouvés. Pour eux, d’abord. Mais aussi pour vous et votre conscience, M. le maire.

Accident dans un cortège de mariage : un mort

08/01/2017 - 10\'655 194 0

La fête s’est terminée avant même d’avoir commencé. Deux voitures d’un cortège de mariage à Noisy-le-Sec, en Seine-Saint-Denis, se sont percutées alors qu’elles roulaient à vive allure, tuant un homme.Plusieurs voitures – de location – ont entamé une course-poursuite, en plein centre-ville. Deux d’entre elles, dont une Porsche Cayenne, se sont alors embouties. La Porsche a terminé sa course sur un camion de chantier, où un ouvrier était en train de charger du gravats. L’homme de 39 ans, père de trois enfants, est mort sur le coup.Les conducteurs de 22 et 27 ans se sont présentés au commissariat de la ville. Ils ont été placés en garde à vue.

Suivez-nous aussi sur Facebook