France: Le rappeur tunisien Weld El 15 ne sera pas expulsé

par PEC - posté il y à 45j - 0 Commentaire
#
Source

La justice française a tranché : le rappeur tunisien Weld El 15 ne sera pas expulsé vers son pays d'origine. La cour administrative d'appel de Nantes, dans l'ouest de la France, ordonne qu'un titre de séjour lui soit délivré. La préfecture s'y opposait, mettant en avant les ennuis de l’artiste avec la justice. Des ennuis qui avaient commencé en Tunisie.

Weld El 15 est l'un des rappeurs les plus populaires en Tunisie. Il est devenu le symbole d'une loi très contestée qui permet de condamner les usagers de cannabis à de la prison ferme. En 2012, le rappeur passe ainsi neuf mois derrière les barreaux. En prison, il écrit une chanson très explicite, Boulicia Kleb (« Les policiers sont des chiens »), qui lui vaut une nouvelle condamnation.

Un visa « compétence et talent »
Invité en France, Weld El 15 obtient un visa « compétence et talent », un sésame exceptionnel réservé aux artistes. Sauf que la préfecture du département Ille-et-Vilaine où il réside refuse de lui délivrer le titre de séjour. Les autorités reprochent à l’artiste des condamnations en France pour usage de stupéfiant et violence conjugale. Elles lui reprochent aussi d'être resté en contact avec un autre rappeur tunisien, Emino, parti combattre dans les rangs de l'organisation État islamique (EI).

« La vérité a pris sa place »

Aujourd'hui, avec cette décision qui lui est favorable, Weld El 15 est visiblement très soulagé : « J’ai senti que la vérité a pris sa place, qu’il y a la justice. C’est bien. Moi, franchement, je ne veux plus avoir des procès dans ma vie. J’en ai marre des procès. Je n’ai pas eu une vie normale depuis 2012, chaque année j’ai un, deux, trois procès. Quand on ne sait pas ce qui va se passer demain, on ne peut pas travailler normalement. »

Weld El 15 se donne maintenant trois mois pour finaliser son nouvel album... en France.