13 migrants dont 11 mineurs interpellés ce mercredi matin sur l’aire de Saint-Laurent

par PEC - posté il y à 45j - 0 Commentaire
#

Ce mercredi, vers 9 h 30, un mini-camp a été démantelé au niveau de l’aire d’autoroute de Steenvoorde. Treize migrants ont été interpellés et placés en garde à vue.

Aux alentours de 16 h, sur l’aire d’autoroute de Saint-Laurent, les agents municipaux se débarrassent chacun leur tour de leur combinaison blanche. Depuis 10 h, ils étaient chargés de nettoyer et de déblayer le bois situé juste à l’entrée de la station-service où des migrants avaient installé un camp de fortune.

Aux environs de 9 h 30, treize migrants, dont onze mineurs, ont été interpellés, a-t-on appris auprès du parquet de Dunkerque. Tous viennent d’Érythrée. Les gendarmes de Steenvoorde, la police nationale, la police aux frontières ainsi que les CRS ont participé à l’opération.

Leur interpellation fait suite à la plainte du propriétaire du terrain. Les treize migrants ont été placés en garde à vue à Lille. L’enquête est menée par la police aux frontières.

Dans les bennes des deux camionnettes de la ville, remplies à ras bord par un tracteur, des bâches, du bois, de larges bandes de tissu, etc. Un nouveau camp « en dur », qui n’est pas sans rappeler celui démonté en juillet par les services de l’État. À l’époque, le camp, qui s’était formé dès 2008, comptait une quarantaine d’abris de fortune. Le jour du démantèlement, 65 personnes, dont deux femmes, avaient été dirigés vers un centre d’accueil et d’orientation (CAO) en Saône-et-Loire.